Astuces pour artistes

Un fond transparent pour un rendu détonnant

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail

Il est invisible (littéralement) et pourtant, à lui seul, il fait toute la différence sur un t-shirt ou un sticker… Eh oui, c’est bien lui ! Le fond transparent, pardi ! Voici quelques méthodes pour détacher un dessin de son fond en toute transparence.

Idéalement, lorsqu’on crée un design avec un logiciel de graphisme, il est préférable de placer chaque élément, forme ou couleur sur un calque distinct. Dans ce cas-là, pas besoin de trop se creuser la tête : il suffit de masquer le calque d’arrière-plan et d’exporter le design en préservant son fond transparent (en enregistrant en PNG, par exemple). Ceci dit, la vie en décide parfois autrement et ce n’est pas toujours possible : votre design final est peut-être un dessin papier, ou votre logiciel de retouche ne maîtrise peut-être pas toutes les subtilités des calques. Dans cet article, nous allons donc passer en revue différentes techniques pour extraire des éléments de leur arrière-plan. Un fond transparent, c’est la porte ouverte à toutes les possibilités, d’autant plus que l’outil de chargement Redbubble vous permet de modifier une couleur de fond en quelques clics. Alors pourquoi s’en priver ?

Il existe des tas de méthodes pour extraire des éléments d’une image et les déplacer sur un nouveau calque. Ici, nous en avons privilégié quelques-unes, que nous allons vous montrer à l’aide de Photoshop et d’une image toute simple composée seulement de deux couleurs. C’est parti !

Outils sélection rapide & baguette magique

Si votre design comporte des zones colorées unies très distinctes les unes des autres, l’outil sélection rapide ou l’outil baguette magique peuvent vous sauver rapidement la mise.

La baguette magique est l’un des plus vieux outils de Photoshop. Elle effectue des sélections à partir de teintes et de couleurs. On a tendance à l’oublier et à privilégier des outils plus récents qui paraissent plus intuitifs, mais la baguette n’a pas à rougir : elle comprend des paramètres permettant par exemple de définir la tolérance ou l’échantillonnage. Quant aux icônes qui apparaissent en haut à gauche lors de la sélection de la baguette, elles sont très utiles pour améliorer les sélections (ajout, soustraction, intersection…). Sur l’image ci-dessous, nous avons utilisé la baguette magique pour sélectionner la partie en rose.

De son côté, l’outil de sélection rapide fonctionne comme un pinceau. On peut modifier sa taille et ajouter/soustraire des zones à la sélection. L’avantage ? Il suffit de peindre tout ce que l’on veut masquer. Sur l’image ci-dessous, il nous suffirait donc de peindre la zone bleue. C’est aussi l’outil idéal pour sélectionner et extraire un élément d’un fond blanc.

Sélection par plage de couleurs

Si vous voulez sélectionner une zone de couleur spécifique et vous assurer que votre sélection ne comportera pas des milliers de pixels qui n’auraient rien à faire dedans, les deux outils mentionnés ci-dessus feront parfaitement l’affaire. Pourtant, la sélection par plage de couleurs est aussi une très bonne alternative pour traiter une image dans son intégralité : pour l’utiliser, cliquez sur « Sélection » puis « Plage de couleurs ». Une fenêtre pop-up s’ouvre, grâce à laquelle vous pouvez procéder à certains ajustements. Libre à vous d’utiliser l’outil pipette pour effectuer des sélections ou de sélectionner une couleur ou une teinte spécifique. Une sélection peut facilement être ajoutée ou soustraite et le paramètre « Tolérance » peut être redéfini pour sélectionner une plage de couleurs dans la sélection. Lorsque vous avez terminé, il vous suffit de cliquer sur « OK » pour retourner à votre sélection active. Copiez votre sélection et collez-la sur un nouveau calque.

Amélioration des sélections

Parfois, les outils de sélection n’en font qu’à leur tête : impossible de sélectionner ces quelques pixels supplémentaires qui ont leur place dans votre sélection, ou ces zones complexes pleines de couleurs et de valeurs différentes. Pour redevenir maître de votre œuvre, c’est un vengeur masqué (littéralement) qui va venir à votre secours et affiner vos sélections : le masque !
Méthode numéro 1 : lorsque votre sélection est active, allez dans le mode Masque en appuyant sur la touche de raccourci « Q ». Un cache de couleur rouge va recouvrir votre image. Utilisez le pinceau pour peindre des zones à l’intérieur ou à l’extérieur de votre sélection. Peignez en noir les zones que vous voulez exclure de la sélection et en blanc les zones que vous voulez y inclure. Pour accéder aux petits détails plus difficiles à sélectionner ou désélectionner, il vous suffira de réduire la taille de votre pinceau.
Méthode numéro 2 : cliquez sur le menu « Sélection » puis sur « Sélectionner et masquer ». Vous pouvez alors sélectionner n’importe quel outil de votre choix pour affiner votre sélection : outil de sélection rapide, option « Améliore le contour », pinceau, lasso… Cette méthode est particulièrement utile lorsque vous avez des parties assez délicates à extraire (des cheveux, par exemple).

Bilan

Selon la complexité de votre image de base, vous aurez peut-être besoin de combiner certaines de ces méthodes pour arriver au résultat voulu. Pour prendre un dernier exemple, focalisons-nous sur le design de retkikosmos (voir l’image de couverture en haut de cet article) : l’arrière-plan est très texturé et reprend pas mal de couleurs de l’élément central. Pour détacher ce loup de son fond, la méthode de la sélection par plage de couleurs semble donc assez peu appropriée. Qu’à cela ne tienne ! Commençons par utiliser l’outil de sélection rapide avant de passer en mode Masque pour peindre et affiner notre sélection et de terminer avec la méthode « Sélectionner et masquer ». Remarque : une fois que vous avez extrait votre design et l’avez placé sur un nouveau calque, n’oubliez pas de supprimer les potentiels pixels superflus (pour les identifier d’un seul coup d’œil, ajoutez un calque de remplissage avec une couleur radioactive (on vous conseille le vert pomme bien fluo) sous le calque avec votre design). Supprimez ensuite ce calque de couleur, enregistrez votre fichier au fond transparent en format PNG et ajoutez ce nouveau design à votre portfolio. Vous êtes officiellement le nouveau maître de la transparence.

Vous aussi, partagez vos astuces pour créer des fonds transparents en laissant un commentaire ci-dessous !

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail
Josh

Josh

Photographe, historien de l'art, rédacteur indépendant et responsable de communauté Redbubble.

commentaires