Astuces pour artistes

La parole aux artistes : les bases du dessin à la plume

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail

Aujourd’hui, c’est une invitée surprise qui prend les commandes de cet article ! Et pas n’importe laquelle : Natasha Sim, gagnante du concours #CreateArtHistory. C’est le moment de prendre des notes, car Natasha a plus d’une astuce dans son sac pour nous faire découvrir tous les secrets du dessin à la plume.

Depuis le début du XIXe siècle, la plume métallique (ou « bec de plume ») est utilisée un peu partout. Il s’agit d’un outil absolument formidable pour illustrer : il est relativement bon marché et facile à manier, et il produit des traits bourrés de personnalité. Dans ce tutoriel, je vais vous montrer les bases du dessin à la plume et passer en revue le matériel que j’utilise personnellement. J’en profiterai aussi pour vous expliquer comment repasser des contours à la plume.

Mon matériel

Porte-plume et plumes

Côté porte-plume, j’utilise des Speedball. Ils peuvent s’adapter à la fois à des plumes Speedball et à des plumes Hunt. C’est un correspondant américain qui m’avait offert un coffret avec ces marques-là alors que je n’étais encore qu’au lycée. Depuis, je leur suis restée fidèle ! D’après ce que j’ai vu, ces porte-plume sont vendus entre 2 € et 3,50 € sur Internet. Quant aux plumes, on en trouve aux alentours de 2,30 €, selon leur type.

Les plumes métalliques que j’utilise :

Les plumes plus larges

  • Hunt 100 Artist : trace des traits délicats mais peut tacher, éclabousser et/ou accrocher au papier !
  • Hunt 99 Drawing (CONSEILLÉE) : le top pour les illustrateurs ! Permet d’obtenir beaucoup d’épaisseurs de traits différentes.
  • Hunt 22B Extra Fine : un peu plus rigide que la Hunt 99.

Les plumes plus fines

  • Hunt 107 Hawk Quill [Plume de faucon] (CONSEILLÉE) : assez rigide – super pour tracer des traits de même épaisseur
  • Hunt 102 Crow Quill [Plume de corbeau] : trace des traits extrêmement fins – top pour les tout petits détails.

Vous pouvez très bien acheter séparément vos porte-plume et vos plumes, et utiliser des plumes différentes sur un seul et même porte-plume. Celui-ci a toujours un trou à l’une de ses extrémités pour pouvoir y insérer une plume. Personnellement, je fixe mes plumes plus larges sur mon porte-plume noir et mes plumes plus fines sur mon porte-plume marron.

Le reste du matériel

Papier :
Avec les plumes en métal, inutile d’investir dans du papier hors de prix. Veillez simplement à ce qu’il soit épais et lisse ; sinon, les plumes flexibles risquent d’accrocher. N’hésitez pas à garder des feuilles de brouillon sous la main pour tester votre plume.

Encre :
Vous pouvez utiliser à la fois des encres à base d’eau et des encres imperméables. Privilégiez les encres vendues en flacons, elles permettent de tremper la plume dedans.

Entretien :
Pendant que vous l’utilisez, nettoyez votre plume dans un verre d’eau. Cette astuce évitera que l’encre ne sèche et s’agglutine sur votre plume. Une fois que vous avez terminé, frottez doucement les résidus d’encre séchée avec une brosse à dents et essuyez la plume avec du papier absorbant pour enlever l’humidité (sinon, elle risque de rouiller).

Les bases

A. Avant d’utiliser vos plumes, plongez-les dans une eau tout juste à ébullition. Les plumes toutes neuves sont enduites d’une pellicule hydrofuge qui leur évite de se détériorer tant qu’elles ne sont pas utilisées ; or cet enduit peut empêcher l’encre de s’écouler correctement.

B. Insérez la plume dans le trou du porte-plume.

C. Trempez la plume dans l’encre, à une profondeur suffisante pour que l’encre recouvre le jour.

D. Dessinez en appliquant une légère pression sur la plume afin que l’encre s’écoule sur votre papier. Évitez les traits vers le haut.

Les contours à la plume métallique

Selon la façon dont on utilise une plume en métal, on peut obtenir une multitude de rendus différents. Puisqu’en ce moment, je suis à fond dans le jeu Tabi Kaeru/旅かえる dont l’héroïne est une grenouille aventurière, je vais utiliser mon dessin de grenouille pour vous montrer l’une des façons possibles de tracer des contours à l’encre. Pour cet exemple, je vais utiliser les plumes Hunt 99 Drawing et Hunt 107 Hawk Quill.

C’est parti !

1. Avec l’encre, essayez toujours de commencer en haut du dessin pour terminer en bas, et d’aller de gauche à droite (ou, si vous êtes gaucher/gauchère, de droite à gauche) : autant mettre toutes les chances de votre côté pour éviter les bavures. Laissez toujours sécher l’encre avant de retravailler une zone.

2. Avec la plume Hunt 99, je trace des petits traits en mouvements saccadés pour créer la texture du bâton de randonnée de ma grenouille.

3. Une partie du bâton est cachée derrière le chapeau-feuille de la grenouille, donc je trace une ligne plus épaisse au niveau du chapeau pour créer une certaine profondeur. Toujours avec ma plume Hunt 99… J’appuie juste un peu plus fort !

4. Si vous voulez les mêmes contours partout, ne détachez votre plume du papier qu’au moment où vous atteignez une intersection entre plusieurs traits. Comme ça, personne ne verra où vous avez relevé votre plume. Si vous tombez en panne d’encre en plein milieu d’un trait, rechargez votre plume et reprenez votre trait à l’endroit où vous aviez manqué d’encre.

5. Pour ajouter quelques hachures sur la lanterne de la grenouille, j’utilise la plume Hunt 107, qui donne des traits réguliers et uniformes.

6. Veillez à ce que votre encre soit bien sèche avant de gommer soigneusement tous vos traits de crayon encore visibles.

Le dessin au crayon papier

Le dessin avec les contours à l’encre, prêt à être colorisé sur ordinateur

Le résultat final, prêt à être mis en ligne

Et voilà ! J’espère que ce tutoriel vous a plu et qu’il vous a donné envie de vous mettre au dessin à la plume ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un message ou à laisser un commentaire ci-dessous.

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail

Natasha Sim

Je suis illustratrice autodidacte et avocate à plein temps. Mon art se caractérise par un style distinctif, mais versatile.

commentaires