Astuces pour artistes

Petit guide d’utilisation des hashtags sur Instagram

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail

S’il y a bien une fonctionnalité sur les réseaux sociaux qui mérite toute notre attention, c’est le hashtag. Créés pour regrouper les publications par centre d’intérêt, ces joyeux petits mots-clés font maintenant partie de notre vie quotidienne, mais aussi de celle des artistes. Et pour cause : les réseaux sociaux leur permettent de faciliter les interactions avec leurs fans et de partager leurs créations avec un large public. D’accord, nous connaissons tous le principe des hashtags. Mais comme Instagram permet désormais à ses utilisateurs de suivre des hashtags, nous nous sommes dit que c’était le moment de se pencher sur leur fonctionnement afin de vous aider à tirer le meilleur parti des réseaux sociaux.
#ToujoursPlusLoinToujoursPlusHautToujoursPlusFort #PèreFourasSorsDeCeCorps

Trouver les bons hashtags

La première étape de votre quête consiste à rechercher des tags spécifiques pour chacune de vos publications. Même si la tentation est grande d’utiliser des hashtags ultrapopulaires (mais qui n’ont rien à voir avec vos publications) pour attirer des utilisateurs, vous pourriez vous en mordre les doigts. Imaginez : vous entrez dans une pâtisserie et découvrez qu’elle ne vend que des légumes ; certes, vous n’avez rien contre une bonne laitue, mais l’expérience risque de vous laisser un goût amer (#RendezMoiMonClafoutis). De la même façon, les utilisateurs des réseaux sociaux utilisent les hashtags pour trouver du contenu bien précis, en lien avec leurs centres d’intérêt. Il serait donc malvenu qu’ils découvrent que vous leur avez raconté… des salades.

Sur Instagram, recherchez des tags liés à l’art et notez une liste de tags populaires et une autre de tags moins connus dans laquelle vous pourrez puiser. Idéalement, essayez d’ajouter 10 à 15 tags par publication, en veillant à ce qu’ils soient adaptés tout en étant diversifiés. Si vous recourez à des tags hyper populaires, vos publications risquent de se perdre dans la masse de résultats de recherche ; en choisissant des tags moins utilisés, vous vous assurez que vos publications resteront visibles plus longtemps, et seront donc plus facilement trouvables pour les amateurs de ces sujets. Pour rester dans les exemples culinaires (on attend toujours notre clafoutis), le tag est un chemin de miettes de pain qui vous mènera à un public adapté.


(Exemple de tags : #cerveau, #anatomyart, #anatomie, #brain, #tricot)


(Exemple de tags : #selfieart, #digitalpaintings, #artnumerique)

Bien utiliser les hashtags

Maintenant que vous avez une bonne liste de tags sous la main, gardez-la bien au chaud et ressortez-la pour chaque publication. L’idéal est de ne pas utiliser les mêmes tags à chaque post, et de mettre régulièrement à jour votre liste. Certains tags peuvent devenir populaires du jour au lendemain, et ainsi, comme expliqué plus haut, enfouir vos publications dans les tréfonds du web. N’hésitez donc pas à suivre les tendances émergentes et à actualiser votre liste. Encore une fois, n’ajoutez que des tags en adéquation avec chacune de vos publications : avec la fonctionnalité d’Instagram permettant de suivre des hashtags, vous serez vite repéré(e) si vous utilisez les vôtres à tort et à travers.

Les hashtags peuvent être ajoutés en légende ou dans le texte d’une publication, ou même dans un commentaire si vous ne voulez pas trop polluer votre publication. Si votre hashtag est particulièrement original, n’hésitez pas à l’intégrer directement à votre texte, comme dans l’exemple suivant : « Nouvelle illustration en cours en l’honneur de mon dessert préféré, le clafoutis ! #LeClafoutisCestLaVie ».

Suivez le guide !

Les hashtags peuvent être vos meilleurs amis, mais aussi vos meilleurs ennemis. Voici quelques conseils pour qu’ils ne vous apportent que du positif :

  1. N’abusez pas des hashtags : entre 10 et 15, c’est très bien. La limite est fixée à 30, mais si vous en utilisez trop pour une seule publication, celle-ci perdra en visibilité.
  2. Variez les types de tags : quelques-uns qui génèrent un million de résultats, quelques-uns qui en génèrent des centaines de milliers, et quelques-uns moins utilisés. Essayez aussi d’éviter les tags génériques qui ne précisent pas que votre publication est une œuvre artistique. Par exemple, privilégiez #peinturerouge à #rouge.
  3. Utilisez votre nom/pseudo comme hashtag. Cette technique aidera non seulement vos fans à retrouver facilement toutes vos publications, mais aussi les autres à vous suivre en suivant votre hashtag. En encourageant les utilisateurs à suivre votre hashtag, vous leur permettez de se tenir au courant de toutes vos dernières créations. #UnePierreDeuxCoups
  4. En anglais, en français ou les deux ? Cette question est assez épineuse. Le mieux est de choisir l’option qui répond le plus à vos besoins. Si vous cherchez à atteindre un public aussi large et international que possible, optez pour des tags en anglais, bien plus utilisés que les tags en français. Si vous visez une catégorie bien particulière de fans ou un public qui pourra apprécier vos références francophones, utilisez des tags en français, certes moins populaires, mais en cohérence avec votre art et vos intentions. Et si vous voulez un peu de tout ça, utilisez des tags dans les deux langues !


(Exemple de tags : #illustrationart, #beardrawing, #bookart, #ours, #livre)

Suivez-nous sur Instagram pour toujours plus d’astuces.

(Image de couverture : Life in a Bubble par irshai)

Faites passer le mot
FacebookPinterestTwitterTumblrEmail
Josh

Josh

Photographe, historien de l'art, rédacteur indépendant et responsable de communauté Redbubble.

commentaires